Je vous livre en exclusivité l’histoire d’une boisson qui sera commercialisée en Mai 2016 sur Saint-Jean-de-Luz et le Pays Basque. Je suis un ex restaurateur de Bayonne et Biarritz, à la retraite, et j’ai fait cette découverte en fouillant des archives :

KORTSARIO, le vin arrangé des corsaires de Saint-Jean-de-Luz (la recette perdue de 1539).

En ce XVI siècle, les corsaires de St Jean de Luz courant les mers au nom du Roy avaient un problème de maintenance pour garder les fameux vins d’Irouleguy. La chaleur et les transbordements risquaient d’endommager la saveur de ces vins du terroir Basque.

Felipe Cequierroes de Luz, corsaire de son état, cambusier de métier, petit fils des Eskurra de la vallée d’Airetz en Navarre, fin connaisseur de vin d’Irouleguy eu l’idée de mélanger des épices au vin. Il avait rapporté lors d’un de ces abordages de navires ennemis des épices provenant d’un vaisseau battant le pavillon Hollandais, qui venait des Caraïbes du port de Maracaïbo, face aux îles de la Tortua. Le galion en direction de l’Espagne avait dans ces cales du cacao et des épices. Felipe concocta un fameux mélange à base de 6 épices et autres condiments. Tous les corsaires et pirates de la côte Basque, apprécièrent son breuvage, ce qui fit sa fortune.
A sa mort le petit calepin de cuir brun annotant sa recette disparu, dans la nuit des temps. Au fin fond d’une archive maritime Espagnole, fut retrouvé cette recette. Un breuvage fabriqué à base de vin rouge Basque, de miel du Pays, de piments d’Espelette et de 6 épices tenues encore secrètes.

 

Phillip Lenders

FacebookTwitterGoogle+Partager